Voyage biodiversité : Quai n°2

Dans cet espace, la vie foisonne. Petit coin de paradis de la Gare des Ramières, le jardin pédagogique regorge d’êtres vivants. N’hésitez pas à poser vos questions au jardiner il se fera un plaisir de répondre. A noter que tous les jeudis matins du mois de Juillet, il vous proposera une visite guidée du jardin.

Prairie fleurie pour les papillons, hôtel quatre étoiles pour coccinelles et autres pince-oreilles, spirale à plantes aromatiques et médicinales pour bourdons et guêpes, un carré d’ortie comme garde manger à chenilles, un verger d’arbres fruitiers à variétés anciennes pour les abeilles, etc…Tous ces milieux favorables à la vie des petites bêtes ont été reproduits dans ce jardin pour le plus grand bonheur des amateurs de nature. 

La spirale à insectes, un concentré de biodiversité

Voici un aménagement qui, en peu de place, offre un maximum de diversité aussi bien pour les insectes que pour les plantes.

Du cresson de fontaine jusqu'au thym, en passant par la capucine et l'estragon, 16 espèces de plantes s'épanouissent sur cette spirale, pour le plaisir des yeux et pour la survie des insectes et autres reptiles.

Le castor

Des pattes palmées, un joli manteau de fourrure brun foncé, de petites oreilles discrètes, de grandes et belles dents, une queue plate, mais qui suis-je donc ?

C’est moi, Nestor le castor bien sûr !

Animal emblématique de la Gare des Ramières, je suis le plus gros rongeur d’Europe.
Connu pour mes barrages caractéristiques et mes terriers hutte , la Gare des Ramières te propose de venir me découvrir d’un peu plus près.
C’est à travers un parcours dans le jardin pédagogique que tu pourras t’entraîner à repérer les signes marquants ma présence, tels que les empreintes dans la boue ou les arbres écorcés.

Tu pourras également observer de plus près le terrier hutte, les toboggans, les réfectoires et toutes les installations que j’ai réalisés.

L’hôtel à insectes

Tout le monde connaît les refuges à oiseaux, peut être même en as-tu déjà fabriqué un. Mais as-tu déjà entendu parler de refuge à insectes ? Non ?

Pourtant, il permet d’attirer les insectes utiles au jardin, tant les pollinisateurs que les décomposeurs…

Cet « hôtel à insectes » est illustré grandeur nature dans le jardin pédagogique. Il permet d’attirer un très grand nombre d’insectes différents, chacun ayant droit à sa propre petite habitation. Ainsi, on peut observer des chrysopes, des bourdons, des abeilles et guêpes solitaires, des carabes, et tout un tas de pollinisateurs, de mangeurs de bois, de pourriture, d’excréments etc…il s’agit d’une véritable communauté d’invertébrés utiles qui sont trop souvent mal vus à cause de leur aspect.

Un bon moyen de découvrir que sans ce petit monde, la vie serait impossible, et ainsi te rendre compte de l’importance et de l’impact considérable qu’ont ces petits animaux sur notre environnement.

La prairie à papillons

Symbole du retour des beaux jours, les papillons fascinent et émerveillent par leurs couleurs éclatantes et leurs formes insolites.

Cependant, ce sont des pollinisateurs complètement dépendant de leur milieu de vie. Avec la destruction de leurs habitats, le nombre d’espèces de papillons à diminué de moitié en 14 ans.

La Gare des Ramières, dans un esprit de conservation, a créé au sein de son jardin pédagogique une prairie fleurie d’une quarantaine d’espèces végétales indigènes. En plus de l’aspect esthétique, cette prairie a pour but de devenir un lieu d’accueil pour un maximum d’espèces de papillons.

En partenariat avec l’association « Noé conservation », la Gare des Ramières, ambassadrice du réseau, sensibilise le public à participer aux actions collectives de recensements des papillons dans les jardins. En effet, tu peux, si tu le désire, effectuer des recensements dans ton propre jardin et fournir les données au conservateur de la Réserve Naturelle des Ramières qui les transmettra à « Noé conservation »,.

La prairie à papillon allie donc l’aspect esthétique, l’aspect scientifique et l’aspect écologique.

Tu peux également voir à la Gare des Ramières les maquettes de Jean-Pierre Treille 

Le verger

Qui n’a pas la nostalgie des vergers sauvages ?

Alors que le marché actuel tend vers une standardisation du fruit unique, il ne faut pas oublier qu’il existe à l’état sauvage des variétés bien distinctes aux caractéristiques propres. Une identité fruitière qui se perd de plus en plus au profit d’espèces plus rentables.

Dans une volonté de conservation du patrimoine fruitier, la Gare des Ramières a consacré une partie du jardin pédagogique à des arbres fruitiers autochtones de la région : abricotier, pêcher, cerisier, pommier, etc…
Ces arbres fruitiers anciens t’étonneront par leur diversité, leur caractère. La beauté et le parfum de leur floraison ainsi que le plaisir authentique de cueillir de vrais fruits te fera découvrir ou redécouvrir le plaisir de l’original.

Par ailleurs, la mise à disposition pour les pollinisateurs de fleurs sans pesticides et autres produits chimiques permet également de faire venir sur les lieux une multitudes d’insectes, pour le plus grand plaisir des observateurs.